PHIL du NORD

l' alphabet est en crise, les lettres sont lasses et moroses. Après la disparition du courrier manuscrit, voici qu' elles doivent supporter les attaques répétées de groupuscules terroristes communément appelés " fautes d' orthographe " et dont le maître à penser est l' arobase
.Le parti des consonnes s' insurge et promet plus de sévérité, mais sans résultat.
Les voyelles, autre groupe constitué, vont de séminaires en universités d' été et autres réunions de débats qui engendrent plus de questions que de réponses et enveniment les luttes internes.
Les lettres sont moroses et rêvent d' une société comme chez les chiffres où ces agressions sont inconnues.
On fustige le gouvernement des signes, endormi sur son pouvoir, on s' irrite de voir par exemple les parenthèses remettre toujours au lendemain les décisions, le signe égal continue de prôner une doctrine égalitaire d' un autre temps et qui fut loin de faire le bonheur de l' alphabet cyrillique.Les guillemets ne font que mettre en avant les déclarations des autres et l' esperluette ne défend qu' une minorité réprouvée par l' église catholique.
Le plus, au budget, écrase les lettres de taxes tandis que le moins, au ministère de l' emploi, essaie de minimiser les statistiques du chômage.
Le point d' exclamation rejette la faute sur les étrangers et demande d' exclure de l' alphabet les alpha bêta i grec et autres oméga.
Le point d' interrogation, à l' écologie, se pose plus de questions sur l' avenir du papier que sur le bonheur des lettres.
La virgule et le point virgule se disputent le ministère des sports, chacune estimant qu' elle permet plus que l' autre de reprendre son souffle.
Le point final envisage une révolution et ne jure que par les hiéroglyphes.
La barre de fraction par ses déclarations, divise le monde politique et accuse les deux points de faire un double jeu.
On rêve du retour du Général B A  BA  et de la mise en examen  de la méthode globale, des sms , chats et textos pour atteinte à la sûreté de l' alphabet.
Où est l' époque ou la solidarité permettait que les lettres se constituent en mots puis en phrases et enfin en une langue et en chefs d' oeuvre littéraires qui étaient le phare de la culture de ce monde.
Mais tout espoir n' est point perdu, puisque quelques " dinosaures " se plaisent encore à lire des livres.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site