Phil du Nord

PERE MAIRE

Lorsque je devins père, ma femme devint du même coup mère.

Nous décidâmes d’appeler notre fille France.

Ce qui fit dire aux mauvaises langues que je me prenais pour un Pair de France.

La mère rit, je n’étais que maire à la mairie de Pont Audemer!

Etant à la fois père et maire, je compris l’incongruité de garder plus longtemps une mère à la maison et divorçai pour éviter un cumul d’emploi.

France partit au bord de la mer avec sa mère .Les deux faisaient la paire !

France décida de travailler comme fille au pair et sa mère de travailler pour le curé qu’elle appelait mon père.

Alors je partis au congrès des maires où je rencontrai plusieurs pères de ma connaissance qui comme moi étaient tous maires

Beaucoup furent marris de ma situation familiale et me conseillèrent de devenir le mari d’une maire célibataire. Mais beaucoup étaient mères célibataires et la rencontre ne se fit point.

Je restai donc maire père célibataire

Perds cette habitude d’être amer, me dis-je, un père amer ne peut être un bon maire.

Retourner chez la mère de France ? jamais, il vaut mieux être un homme à femmes qu’un amer père à mères à la mer!

J’ai perdu ma mairie, ma femme, ma fille et depuis je…désespère

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site